Archives du blog

La photo du jour: les boites de thé

Je ne suis pas insensible au thé, j’adore les vieilles boites en bois qui sentent la cire.

J’avais trouvé dans une boutique à Liège deux très belles boites de rangement. Une fois remplie de tous mes thés, je les ai posées sur une table d’Ikea.

Il a suffi que j’investisse dans une nouvelle optique à mise au point manuelle pour que je puisse immortaliser mes petites boites 🙂

L’intention

Mon objectif était de jouer avec une faible profondeur de champ, de travailler la matière des contrastes et la composition avec des lignes fortes, des angles, afin de créer une belle photo intemporelle, irréelle, un peu. Je souhaitais suggérer un contenu, une fonction si pas secrète, en tout cas étrange.

Enfin, je désirais un escalier montant, du bas gauche vers la droite. Il fallait donc garder la deuxième boite suffisamment claire.

La technique

Mise au point manuelle sur mon objectif Pentax Takumar, diaphragme à f/1.4 ou 1.8 (pas d’exif), ISO-400 et 1/250 sec. pour éviter tout flou de bougé à la prise de vue (pas de pied) et garder la première boite nette (mise au point sur le dessus) mais avoir un bokeh intéressant. Mesure de la lumière spot sur la zone à moitié éclairée entre les 2 boites à droite. Je ne voulais pas de zone brûlée (càd sans détails dans les hautes lumières). J’ai fait 3 essais en mesurant la lumière sur ma future zone V (au milieu à droite), gris neutre à 18%. Ma prévisualisation me donnait cette zone comme mon futur gris neutre.

Le cadrage, la composition n’ont pas été évident à trouver, je voulais une certaine harmonie des blocs, des surfaces, et un équilibre entre zone d’ombre et zone de lumière.

Travail avec mon logiciel photo habituel, les courbes, le contraste, le noir, ombres et lumière et vignettage. Un peu de grain sur la fin.

Le résultat?

Je suis satisfait de mes essais. La photo est reposante, j’aime la matière et le travail sur chaque zone de lumière. Je trouve que le grain ne nuit pas à l’ensemble. Il y a une certaine atmosphère.

Je me demande quand même si une composition en carré n’aurait pas mieux fonctionné…

Et vous, auriez-vous procédé de la même manière?

boites thé nature morte still zone system

A bientôt sur artphotoheritage, Serge

Publicités

Le coin des bonnes affaires: les optiques manuelles M42

6 raisons de s’intéresser aux optiques à mise au point manuelle

Vous le savez (j’en ai parlé dans plusieurs articles), je m’intéresse depuis peu aux vieilles optiques Pentax et Carl Zeiss Jena à monture M42, entièrement manuelles.

Comme j’ai du visiter un paquet de sites et de pages pour me rassurer avant d’acheter mon premier objectif, je vous propose un résumé de ma démarche.

N’hésitez pas à me retourner vos commentaires avec votre propre expérience. Lire la suite

La photo du jour: les objets qui nous entourent

J’ai décidé de m’intéresser à la photo des objets les plus habituels, que ce soit à la maison, dans la rue, au travail ou en voyage. Je commence une série sur ce thème, que je consoliderai dans un album plus tard.

Hier j’ai été attiré par la lumière qui tombait sur une de mes chaussures dans le hall d’entrée.

L’intention

Au niveau de la prévisualisation, je voulais sentir le coté épais du cuir, le coté vivant et un peu brillant de sa matière. Comme la chaussure était posée sur un carrelage assez banal, je ne voulais pas le sol trop net. La composition en diagonale visait à mettre en place une petite scénographie de la chaussure solitaire. Les lacets suivent une autre diagonale, volontairement non alignée sur les coins HD et BG.

J’aime le coté « Vintage » des vieux objets, je comptais sur un rendu vieillot (un peu jaune) de mon dernier achat en objectif, le Pentax Takumar 50mm f/1.4.

La technique

Très près du sujet, ouverture à 1.8 ou 2 (je n’ai pas les exifs, c’est un objectif M42 manuel…) je savais que la profondeur de champ serait minimale et que le bokeh serait sensible.

Mise au point sur le coup de pied, je ne tenais pas à avoir la pointe avant trop nette et le talon trop flou.

iso 400 (fait pas trop clair dans mon hall…), 1/50 sec. et f/2 plus ou moins.

Gros travail de post-production avec mon logiciel photo habituel: noir, contraste, courbes, retouche des reflets, grain, vignettage. J’ai cadré en carré car c’est ce que je voudrais installer comme format pour cette série.

Le résultat

J’aime bien! Je vais imprimer cette photo en A3+ et voir ce que ça donne en vrai. Je devrai sans doute modifier le vignettage. A voir…

chaussure still nature morte composition

A bientôt sur artphotoheritage, Serge

La photo du jour: portrait studio

Ca y est, je l’ai fait!

Depuis le temps que j’en rêvais…

J’ai donc connu ma première fois. Une autre première fois: une séance de shooting en studio! Avec Frederic, de Photographie-sportive.com, on a passé une bonne demi-journée à essayer des réglages d’éclairage pour du portrait studio avec deux magnifiques modèles: Frédéric et votre serviteur 😉

L’intention

Objectif: essayer de maîtriser deux types de lumières: naturelle, à travers une grande baie vitrée orientée au Sud Est et plusieurs flashes. Je souhaitais réussir à créer une atmosphère dense, avec des traits puissants (mais pas trop), des ombres et des reflets maîtrisés, un éclairage juste et pas envahissant.

Portrait en format carré pour « asseoir » le sujet.

La technique

Eos 40d, optique EF Canon 85mm, F/1.8 ouvert à 2.2, 1/60 sec, ISO-400. Nous n’avons pas assez tenu compte de la vitesse minimum à respecter. Pour information, la règle populaire dit qu’il faut toujours avoir un temps de pause au moins égal à l’inverse de la focale de l’objectif. En français, pour un objectif 85mm, il faut être à minimum 1/85 sec. Comme cette optique EF n’est pas stabilisée, on aurait du respecter la règle. Nous avons eu beaucoup de flou de bougé…

Une soft-box avec un flash Canon 480EX était placée à droite de mon visage, un parapluie en contre-plongée avec un Canon 430EX pour déboucher les ombres et le menton. Nous avons essayé différents réglages de puissance et couples diaphragme vitesse pour balancer l’apport des flashes et/ou de la lumière naturelle.

Correction et importation dans mon logiciel photo habituel, application d’un preset, ajout de noir, travail des ombres et lumières, grain, correction de l’objectif. Et voilà!

Le résultat

En dehors du reflet sur le verre droit de mes lunettes, j’aime bien la gestion de la lumière. On aurait pu être un poil plus net, mais la vitesse d’obturation ou le diaphragme ont été choisi un peu à la légère ;-(

A refaire donc, en préparant encore mieux la session.

Le conseil du jour: patience, patience. Ce travail en studio demande beaucoup de préparation… Peut-etre devrions-nous ré-essayer avec une seule source lumineuse (Flashes OU lumière naturelle).

portrait Serge DurandA bientôt sur artphotoheritage, Serge

La photo du jour: analyser ce qui se passe…

Je suis occupé à re-trier toutes mes photos dans Lightroom. Je n’en ai pas tellement, je suis modéré dans mes ardeurs de mitrailleur: 5.500 négatifs après un premier nettoyage de printemps l’an passé. Et je jette beaucoup à l’importation.

Mes photos de New York ne m’ont pas transcendées outre mesure. Je suis plutôt de la campagne, et le vert n’est pas le plus présent des pâturages à New York…

L’intention

J’aime beaucoup la photo de rue, le portrait volé, saisi à la sortie d’un métro avec des yeux de fous ou un sourire qui détonne avec le stress ambiant. Malheureusement c’est une discipline qui demande beaucoup de pratique…

Tout près de Time Square, en route vers le plus grand magasin photo du monde (B&H), je suis tombé sur un petit coin en dehors du temps. On se serait cru en Italie, ou dans une petite ville anglaise.

Je voulais capturer la vie des « vrais » gens, mais aussi le trafic, les grands immeubles, l’atmosphère. Fallait que ça grouille, mais tout en restant un peu intemporel. Cadrage à hauteur d’épaule, mise au point un peu lâche. Ambiance de pellicule et du grain pour une photo de vie urbaine.

La technique

Canon Eos 40D, optique EF-S 18-55mm à 24mm, diaphragme à F/8 pour avoir de la profondeur de champ. 1/320 sec ISO-200 pour éviter quand même trop de flou de bougé.

Le matin, vers 10h en Juillet. Bonne lumière, un peu dure.

J’ai beaucoup travaillé avec mon logiciel photo habituel: luminosité, courbes, noir, contraste.

Correction des aberrations de l’optique, ajout de vignettage, grain.

Travail particulier sur les ombres et lumières pour avoir le bonhomme à l’avant-plan juste assez sombre mais pas trop non plus.

Léger virage sépia pour donner une peu de volume 😉

Contraste et saturation sur la route et les façades. renforcement de l’ombre du drapeau.

Le résultat

C’est pour moi une belle photo. Difficile à extraire de mes archives, mais je suis heureux de l’avoir exhumée. J’aime beaucoup le bonhomme sombre à l’avant-plan qui se pose là comme une interrogation, comme un malaise: « qu’est-ce je fais là? ». J’aime l’opposition blanc noir, mouvement-statique, humains-voitures…

Le conseil du jour? Ne jamais hésiter à essayer autre chose sur une photo qui en apparence ne donne rien.

New York city portrait street shot walker
Un autre conseil du jour (du soir, il est 20:07)?
Regardez en noir et blanc, analyser la lumière sans ses couleurs, c’est alors que parfois, certaines choses se passent.
A bientôt sur artphotoheritage, Serge

Mesurer la lumière pour un portrait réussi

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un portrait réussi? Pas facile de répondre…

Est-ce une photo le plus proche possible de la réalité (il faut vraiment montrer toutes ces rides?)

Ou bien est-ce une photo qui est « belle »? Si oui, ce serait très personnel.

Ou alors, serait-ce une photo qui, lorsqu’elle est affichée ou imprimée sur le médium choisi me donne l’impression de se rapprocher fidèlement de ce que j’avais imaginé, pré-visualisé?

C’est ce que nous allons voir dans cet article, avec une attention particulière sur le portrait. Lire la suite

Résumé de la semaine: voir, lire, oublier…

digest conseil blog photo  débutant artphotoheritage

Photo | Acrisdesign rassemble 70 exemples de photographies au bokeh très prononcé, à la profondeur de champ maitrisée.

Site | Découverte du site de Magnum Photos, les news des expos, un photographe en évidence… mais un blog photo en phase terminale ;-(

Trucs et astuces | Relu avec intérêt un article de Frederic sur Event-pics.be au sujet de la création d’une fan page personnalisée sur Facebook.

Test | Essai détaillé d’optique Zeiss à mise au point manuelle sur le blog photo de Joseph Melin: Distagon 21mm, 35mm et un Planar 85mm.

Promo | La Fnac et Amazon vendent le logiciel photo Lightroom 3 jusqu’à 110€ moins cher que sur la boutique officielle d’Adobe!

Technique | Reportage, activités sportives…Comment photographier à travers un grillage ou un filet? Article sur Photographie-sportive.com

Découverte | Un photographe français, Benoit Rousseau, grâce au blog photo Un oeil sur la photo

Question | Un article sur le rôle de la photographie en relation avec l’arrestation de Ratko Mladic, sur ReportagesPhotos.fr

Activités sur artphotoheritage?

Plusieurs articles sur artphotoheritage, dont une interrogation sur ce qu’est une photo réussie, comment composer avec des lignes et des courbes en ville,  et comme d’habitude quelques photos du jour.

Dans les prochains jours, je publierai le premier article d’une série sur le zone system.

A bientôt sur artphotoheritage

Serge

La photo du jour: comment (ne pas!) transformer du noir ou du blanc en gris?

La difficulté quand on veut photographier des sujets très sombres, ou très clair, c’est de ne pas se « faire avoir » par la cellule de son appareil photo qui mesure la lumière en considérant la zone de lumière dont elle tient compte comme un gris neutre à 21%.

Hmm, ça nous aide tout de suite beaucoup ;-(

Pour vous donner une idée, ce gris neutre, c’est ça:

charte gris neutre zone system Ansel Adams

En photo couleur, l’équivalent en luminosité de ce gris serait la paume de la main ou bien la joue d’un visage à l’ombre, voire le goitre de votre belle-mère. Mais en quoi cela peut-il nous aider à faire une  meilleure photo?

Lire la suite

Photo du jour: un sacré comédien…

Avoir la collaboration de son modèle, c’est ce qui fait parfois LA différence entre une perte de temps et un énervement, ou une séance de photo agréable et réussie, avec une belle photo à la clé.

Objectif:

J’avais l’intention de faire un portrait d’un de mes fils, dans le couloir principal, avec un éclairage naturel. Je voulais associer la rusticité du cadre, des carreaux de ciments en arrière plan, avec une pose un peu triste, voire mélancolique d’un jeune enfant au visage pas très net après une bataille perdue contre le pot de Nutella.

Technique:

grand angle à 30mm, ISO-200 -> 1/15sec pour avoir un léger flou de mouvement, f/4.5 pour rendre l’arrière plan légèrement flou (pas de trop) grâce à la faible profondeur de champ.

Je savais déjà quel traitement noir et blanc j’allais faire, avec mon logiciel photo préféré (Lightroom): gros contraste, un peu de grain, vignettage afin de mettre le visage en évidence, fermer la photo et renforcer l’impact du portrait.

Pas de flash; léger re-cadrage pour amener le visage à un endroit fort de ma photo.

Résultat:

Je suis content du résultat, surtout quand j’entends mes amis me dire: « Qu’il a l’air triste ce p’tit gamin… » Parce que je sais que mon fils a pris la pose et a fait exactement ce que je lui avais demandé: « prend une tête triste. » 5 photos et c’était dans la boite 😉

portrait enfant triste sad child

A bientôt sur Artphotoheritage.

Serge

La profondeur de champ (PDC, DOF)

S’il y a une notion qui revient tout le temps et qui pourtant n’est pas toujours bien comprise, c’est de celle-là dont on parle aujourd’hui: la profondeur de champ (défini dans mon glossaire), souvent écrite PDC ou DOF en anglais (depth of field). Nous allons voir dans cet article de quoi il s’agit, ce qui l’influence et comment en tirer profit. Histoire de planifier et réussir ses photos au lieu de subir et pleurer sur son sort… Lire la suite