Le cadrage: introduction.

On serait tenté de dire que le cadrage, ce n’est plus aussi important que ça… Lightroom ou Photoshop sont là pour corriger après ce qu’on aurait négligé avant, lors de la prise de vue.

Mais si c’était aussi simple, tout le monde ferait de superbes photos, et ce n’est pas le cas!

Vous voulez progresser, faire de meilleurs clichés? Alors commençons par le commencement: le cadrage se gère en amont du processus photographique. Parfois on essaiera d’autres choses après, en utilisant les outils de Lightroom, par exemple. Mais ce qui n’a pas été capturé lors de la prise de vue pourra difficilement être recréé par aucun logiciel. La magie n’est pas de ce monde.

Ici, j’ai déclenché trop tard, et la tête de la loutre en bas à droite est coupée. Ce manque ne fait que renforcer ma frustration d’avoir raté cette photo, qui est un peu trop ramassée en largeur; il manque clairement de l’espace à droite. Cadrer plus large (j’avais le zoom grand angle) m’aurait permis de sauver cette photo en aérant le coté droit et en équilibrant l’ensemble.  Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais quand je regarde cette photo, j’ai envie de tirer sur le coin inférieur droit avec ma souris pour élargir le cadre…

Dans ce deuxième exemple, c’est moins évident. J’avais délibérément choisi de couper le troupeau, afin de créer une dynamique de mouvement, de fuite vers la gauche. Je reste partagé sur la réussite ou non de mon essai. Il y a une dynamique dans la composition, avec plusieurs triangles qui s’interpénètrent, le troupeau, l’avant plan rocheux…  Peut -être manque-t-il un point fort dans le tiers inférieur gauche?

La photo que l’on veut faire commence à exister dans sa tête. Dans le regard et l’observation du lieu. On bouge, on fait un pas sur la gauche, on avance. Et puis ça y est, la photo est prête à être capturée. Alors l’oeil se pose sur le viseur.

Question: quelle est la couverture de votre viseur? 95, 96, 100% Vous devez connaître cette information pour savoir précisément ce qui sera ajouté à votre image. Photographier un cadre et faites le entrer, tout juste, dans votre viseur. Puis regarder sur l’écran au dos de votre appareil. Vous voyez la différence? Vous devez vivre avec cette information pour mieux cadrer. Apprenez à jouer avec cette réserve pour ne plus vous laisser surprendre.

Faites en sorte de cadrer large, en prenant de la marge autour de ce qui compte: cheveux, oreilles, toit, cheminée, pneus, pieds, épaules, doigts, … Mais n’oubliez pas votre idée originale, votre composition.

Que vous souhaitiez respecter la règle des tiers, tenter une composition qui tire profit du nombre d’or, ou laisser libre cours à votre créativité, prendre une photo reste un acte de décideur! L’instant du déclic, c’est ce que je veux, quand je le veux (si je le peux…).

A vos commentaires et suggestions.

Serge

P.S. Il est clair que certaines photos, magnifiques, rognent carrément une partie du sujet. Nous en parlerons dans un autre article.

À propos de artphotoheritage

Un photographe amateur intéressé par la technique, la composition de portrait, photo de paysage. Du conseil et du partage, pour le débutant et l'amateur.

Publié le 1 avril 2011, dans Composition, Général, Technique, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :