Archives du blog

Le coin des bonnes affaires: les optiques manuelles M42

6 raisons de s’intéresser aux optiques à mise au point manuelle

Vous le savez (j’en ai parlé dans plusieurs articles), je m’intéresse depuis peu aux vieilles optiques Pentax et Carl Zeiss Jena à monture M42, entièrement manuelles.

Comme j’ai du visiter un paquet de sites et de pages pour me rassurer avant d’acheter mon premier objectif, je vous propose un résumé de ma démarche.

N’hésitez pas à me retourner vos commentaires avec votre propre expérience. Lire la suite

La photo du jour: les objets qui nous entourent

J’ai décidé de m’intéresser à la photo des objets les plus habituels, que ce soit à la maison, dans la rue, au travail ou en voyage. Je commence une série sur ce thème, que je consoliderai dans un album plus tard.

Hier j’ai été attiré par la lumière qui tombait sur une de mes chaussures dans le hall d’entrée.

L’intention

Au niveau de la prévisualisation, je voulais sentir le coté épais du cuir, le coté vivant et un peu brillant de sa matière. Comme la chaussure était posée sur un carrelage assez banal, je ne voulais pas le sol trop net. La composition en diagonale visait à mettre en place une petite scénographie de la chaussure solitaire. Les lacets suivent une autre diagonale, volontairement non alignée sur les coins HD et BG.

J’aime le coté « Vintage » des vieux objets, je comptais sur un rendu vieillot (un peu jaune) de mon dernier achat en objectif, le Pentax Takumar 50mm f/1.4.

La technique

Très près du sujet, ouverture à 1.8 ou 2 (je n’ai pas les exifs, c’est un objectif M42 manuel…) je savais que la profondeur de champ serait minimale et que le bokeh serait sensible.

Mise au point sur le coup de pied, je ne tenais pas à avoir la pointe avant trop nette et le talon trop flou.

iso 400 (fait pas trop clair dans mon hall…), 1/50 sec. et f/2 plus ou moins.

Gros travail de post-production avec mon logiciel photo habituel: noir, contraste, courbes, retouche des reflets, grain, vignettage. J’ai cadré en carré car c’est ce que je voudrais installer comme format pour cette série.

Le résultat

J’aime bien! Je vais imprimer cette photo en A3+ et voir ce que ça donne en vrai. Je devrai sans doute modifier le vignettage. A voir…

chaussure still nature morte composition

A bientôt sur artphotoheritage, Serge

Liste de matériel et achats d’impulsion.

Je me demande régulièrement si j’ai vraiment le matériel photo dont j’ai besoin (hum, envie?).

Ensuite je me demande si j’utilise ce que j’ai acheté…

Enfin je regarde ce que je voudrais acquérir.

Et puis je compte mes sous.

Avec eBay, toutes ces annonces, et la pression de l’horloge qui défile: plus que 3 minutes avant que cette offre unique ne disparaisse à jamais! il est parfois (trop) facile d’acheter des idioties, à un prix surfait ;-(

Je vais couvrir ces points dans cet article en mettant une note aux différentes acquisitions que j’ai faites dans les mois/années passées afin de vous permettre de juger de l’intérêt d’une offre à ne pas rater mise en perspective avec la réalité d’un photographe amateur Lire la suite

La photo du jour: analyser ce qui se passe…

Je suis occupé à re-trier toutes mes photos dans Lightroom. Je n’en ai pas tellement, je suis modéré dans mes ardeurs de mitrailleur: 5.500 négatifs après un premier nettoyage de printemps l’an passé. Et je jette beaucoup à l’importation.

Mes photos de New York ne m’ont pas transcendées outre mesure. Je suis plutôt de la campagne, et le vert n’est pas le plus présent des pâturages à New York…

L’intention

J’aime beaucoup la photo de rue, le portrait volé, saisi à la sortie d’un métro avec des yeux de fous ou un sourire qui détonne avec le stress ambiant. Malheureusement c’est une discipline qui demande beaucoup de pratique…

Tout près de Time Square, en route vers le plus grand magasin photo du monde (B&H), je suis tombé sur un petit coin en dehors du temps. On se serait cru en Italie, ou dans une petite ville anglaise.

Je voulais capturer la vie des « vrais » gens, mais aussi le trafic, les grands immeubles, l’atmosphère. Fallait que ça grouille, mais tout en restant un peu intemporel. Cadrage à hauteur d’épaule, mise au point un peu lâche. Ambiance de pellicule et du grain pour une photo de vie urbaine.

La technique

Canon Eos 40D, optique EF-S 18-55mm à 24mm, diaphragme à F/8 pour avoir de la profondeur de champ. 1/320 sec ISO-200 pour éviter quand même trop de flou de bougé.

Le matin, vers 10h en Juillet. Bonne lumière, un peu dure.

J’ai beaucoup travaillé avec mon logiciel photo habituel: luminosité, courbes, noir, contraste.

Correction des aberrations de l’optique, ajout de vignettage, grain.

Travail particulier sur les ombres et lumières pour avoir le bonhomme à l’avant-plan juste assez sombre mais pas trop non plus.

Léger virage sépia pour donner une peu de volume 😉

Contraste et saturation sur la route et les façades. renforcement de l’ombre du drapeau.

Le résultat

C’est pour moi une belle photo. Difficile à extraire de mes archives, mais je suis heureux de l’avoir exhumée. J’aime beaucoup le bonhomme sombre à l’avant-plan qui se pose là comme une interrogation, comme un malaise: « qu’est-ce je fais là? ». J’aime l’opposition blanc noir, mouvement-statique, humains-voitures…

Le conseil du jour? Ne jamais hésiter à essayer autre chose sur une photo qui en apparence ne donne rien.

New York city portrait street shot walker
Un autre conseil du jour (du soir, il est 20:07)?
Regardez en noir et blanc, analyser la lumière sans ses couleurs, c’est alors que parfois, certaines choses se passent.
A bientôt sur artphotoheritage, Serge

La photo du jour: essayer encore et encore…

J’aime cet endroit de ma maison, avec le corridor d’entrée bien éclairé, et l’arrière plan et son vieux carrelage. Juste la bonne dimension pour y caser mon fils.

L’intention

Je voulais utiliser l’éclairage du jour pour ce portrait, doux, à 11h du matin en Octobre, pour éclairer à la fois le corridor, et le petit salon derrière. Composition classique, en L couché. Je voulais opposer les deux coins BG-HD en créant une diagonale dynamique. J’aime bien les tons moyens chauds, et j’aspirais à un rendu équilibré et doux, donc beaucoup de nuances de gris, un tout petit peu de blancs, et de noirs profonds. J’ai du faire déjà une centaine d’essais de portrait dans cet endroit. Certains mieux réussis que d’autres…

La technique

Mon optique EF préférée, 50mm F/1,8 diaphragme ouvert à F/2.2, je voulais un flou d’arrière plan (bokeh) doux. Temps de pose très lent, 1/10sec. Je savais que je risquais un flou de bougé, mais j’aime parfois ce rendu un peu « indéfini » pour un portrait cadré large. ISO-125 et flash (pour figer mon sujet et donc risquer d’être » trop » flou 😉

Flash en mode réfléchi, sur le mur derrière moi, à moins 1 ou 1,5IL. De cette façon, l’apport de lumière est très dilué. Comme les murs sont blanc cassé, la lumière reste douce.

Travail sur les niveaux, hautes lumières, ombres avec mon logiciel photo, léger recadrage (infime) à gauche et au-dessus. Ajout de grain, correction des défauts de l’optique.

Le résultat

Moyen à moyen bon. Les noirs sont un peu bouchés en dessous de la table, la pose de mon fils n’est pas optimale. J’aime bien le flou d’arrière plan et le rendu des carreaux de ciments, des nuances de gris.

A vous de juger:

portrait fils son noir et blanc composition conseil

Le conseil du jour? ré-essayer, changer de pose (accroupi, incliné, tourné vers la porte…). Certaine photo se mérite.

A bientôt sur artphotoheritage, Serge.

La profondeur de champ (PDC, DOF)

S’il y a une notion qui revient tout le temps et qui pourtant n’est pas toujours bien comprise, c’est de celle-là dont on parle aujourd’hui: la profondeur de champ (défini dans mon glossaire), souvent écrite PDC ou DOF en anglais (depth of field). Nous allons voir dans cet article de quoi il s’agit, ce qui l’influence et comment en tirer profit. Histoire de planifier et réussir ses photos au lieu de subir et pleurer sur son sort… Lire la suite

Les caractéristiques clés d’un objectif, partie 1.

Chaque objectif d’un appareil photo se comporte comme un œil, avec ses caractéristiques propres. Il est important de bien comprendre ces éléments, parce qu’ils détermineront le rendu final de vos expériences, reportages, commandes…

Lire la suite