Le cadrage: Notion de composition pour le portrait de famille

Réussir des portraits de famille ne demande pas grand chose, en réalité. Si on respecte quelques règles (trucs?) de composition, que l’on laisse la cellule de l’appareil mesurer la lumière et que le modèle joue le jeu, c’est dans la poche.
Dans l’article précédent, nous nous sommes attardés sur ce qui rentre dans le cadre (ou aurait du s’y trouver…). Cette semaine, regardons plutôt la position du sujet entre les verticales et les horizontales.

Dans ce premier exemple, ma fille Émilie est légèrement décalée sur la droite. L’axe vertical rencontre une position importante qui est le tiers droit de l’image. En effet, si on divise l’image en 3 verticalement et horizontalement (en traçant donc 2 lignes verticales et 2 lignes horizontales), on découvre 4 points intéressants, des carrefours. Positionner un « mouvement », une tendance, une ligne de fuite ou d’entrée sur une de ces lignes des tiers est une bonne idée en composition de portrait (en paysage aussi d’ailleurs)
Ici, l’axe de la bouche, du nez et le milieu du front sont alignés sur le tiers vertical droit. Les sourcils sont sur un tiers horizontal. Les lèvres de la bouche sont sur le croisement du tiers vertical droit et horizontal du bas, c’est à dire un point fort. Démonstration ci-dessous:

Quand on a l’occasion de construire son image, il est important de tenir compte de ces grandes lignes de force qui structurent une image.
Dernier exemple de cette règle des tiers avec un portrait d’un autre de mes enfants:

Mon fils occupe le cadre à droite, avec le visage posé sur le tiers vertical droit et les yeux sur l »horizontale supérieure. Il me semble que l’axe des yeux est au croisement des deux lignes de force, non?

Une autre notion importante est de laisser le regard du sujet respirer, de porter la lumière dans la bonne direction.
Par exemple, si le sujet regarde à gauche, il est intéressant de laisser de l’espace entre le regard et le bord de la photo, comme dans la photo suivante:

Ici, mon fils regarde vers la gauche, et le coté vers où il porte son attention est dégagé et permet une certaine circulation (une dynamique) dans le cliché.
Respiration, application de la règle des tiers sur la verticale droite, cette photo « marche » bien, indépendamment du traitement noir et blanc et de l’atmosphère de fin de journée.

Pourquoi vous priver de ces trucs de composition, quand ils peuvent vous aider à faire, à réussir de meilleurs portraits?

Votre choix…

Nous reviendrons dans un prochain article sur les grandes lignes de force, la composition en triangle et comment jouer avec ces lignes.

Serge

À propos de artphotoheritage

Un photographe amateur intéressé par la technique, la composition de portrait, photo de paysage. Du conseil et du partage, pour le débutant et l'amateur.

Publié le 12 avril 2011, dans Composition, Général, Technique, et tagué , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Très pédagogique et ludique en même temps

  1. Pingback: La photo du jour: les boites de thé « ArtPhotoHeritage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :