Mesurer la lumière pour un portrait réussi

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un portrait réussi? Pas facile de répondre…

Est-ce une photo le plus proche possible de la réalité (il faut vraiment montrer toutes ces rides?)

Ou bien est-ce une photo qui est « belle »? Si oui, ce serait très personnel.

Ou alors, serait-ce une photo qui, lorsqu’elle est affichée ou imprimée sur le médium choisi me donne l’impression de se rapprocher fidèlement de ce que j’avais imaginé, pré-visualisé?

C’est ce que nous allons voir dans cet article, avec une attention particulière sur le portrait.

Une photo, c’est quoi?

Une photo, c’est du contraste, de la matière et une densité d’informations. Qui sont le fruit d’une certaine quantité de lumière capturée par le capteur (étonnant, non, ce nom?) de l’appareil photo.

Les boitiers modernes possèdent tous une unité de mesure de la lumière appelée parfois posemètre. Ça n’a pas toujours été le cas! On utilisait alors un boitier externe, une cellule. En studio, ou en extérieur pour certains mordus, on utilise encore ces accessoires ou une variante, appelée flashmètre.

cellule Gossens

Les avantages de ces cellules externes sont entre autres:

*On mesure où on veut, indépendamment du boitier (sur un pied?)

*L’angle de mesure d’une cellule externe est de +/- 1°, soit 3 ou 4x mieux que la cellule embarquée (par exemple un Canon Eos 5D MkII couvre 3,5° en mesure spot). La mesure Spot va uniquement tenir compte de la donnée du collimateur central (entouré d’un rond, au milieu de l’exemple suivant):

spot metering mesure Spot collimateur central

Collimateur central de mesure spot

Deux types de mesure

Je ne couvrirai pas aujourd’hui les différents mode de mesure, mais sachez que l’on peut mesurer la lumière incidente, ou la lumière réfléchie et que ça peut amener à de sacrées différences!

Votre boitier utilise la mesure réfléchie, c’est à dire la lumière renvoyée par le sujet, comme expliqué dans ce schéma (© Sekonic)

mesure réfléchie

Mesure réfléchie

La mesure incidente va elle se concentrer sur la lumière ambiante qui « nappe » la scène mesurée (© Sekonic):

mesure incidente

Mesure incidente

Méthode pour photographier un portrait en mesure Spot

  • Trouver un sujet (coopératif, les grimaces passant mal sur un beau visage féminin adulte)
  • Positionner votre modèle au bon endroit, jouer avec les épaules, les sources d’éclairage, les contrastes de lumière.
  • Vérifier que votre appareil est en mode M (manuel, afin de contrôler vitesse, diaphragme et ISO) et en mesure Spot.
  • Choisissez votre ouverture, pensez à la profondeur de champ (si le nez est net et les yeux flous, vous pouvez avoir raté quelque chose d’important, non?)
  • Visez avec le collimateur sur le sujet (sa joue par exemple) et mesurez la lumière. Ajustez la vitesse afin que l’aiguille de l’indicateur d’exposition soit au milieu (=bonne exposition)
  • Respirez un grand coup, affichez un sourire de professionnel qui maitrise son sujet et déclenchez (si rien ne se passe, pensez à allumer le boitier, c’est à ça que sert le bouton On-Off)

C’est ici que nous devons revenir sur ce que mesure réellement la cellule…

Le fameux gris neutre à 18%

Dans mon article « Comment (ne pas) transformer du noir ou du blanc en gris?«  j’effleurais cette notion: la cellule de votre boitier mesure sur base d’un gris neutre à 18%.

Exemple

  • Si vous visez le soleil, vous aurez une tache d’un beau gris neutre 18% (et cécité garantie en sus)
  • Si vous mettez le collimateur sur les cheveux, vous obtiendrez une moumoute gris neutre (photographier des retraités diminue d’ailleurs le risque de se planter dans la mesure).

-> En d’autres mots: Vous contrôlez le rendu dynamique, la justesse des niveaux de gris, de luminosité de votre photo en plaçant l’outil de mesure.

C’est le conseil du jour, comprenez cette notion, relisez, écrivez moi, téléphonez à la Fnac pour une explication. Cette notion est essentielle si vous voulez commencer à maitriser votre boitier. Deuxième conseil, relisez ce paragraphe😉

Une peau gris neutre 18%, ça existe?

Regardons encore un beau gris neutre 18%:

gris neutre 18%

Un beau gris neutre 18%

Difficile d’imaginer la peau d’un sujet avec cette intensité lumineuse… Mais elle existe, prenez un top modèle comme Halle Berry, et vous verrez directement le gris neutre 18% autrement. Sa carnation est en effet pile poil dans cette zone.

Mais dans la réalité, que se passe-t-il? Le posemètre va traduire ce qu’il mesure (le triple menton opalescent de votre belle-sœur, ou la cheville délicate de votre voisine?) par un superbe gris neutre 18%.

  • Un sujet à la peau pâle: la cellule va sous-exposer pour le rendre gris.
  • Un portrait après une vidange d’huile qui a mal tourné ou de retour de vacances de ski: la cellule va surexposer afin d’éclaircir votre teint de vieux loup de mer.

Les corrections nécessaires

Il faut modifier la mesure de la cellule en fonction de la « brillance » du sujet. Les plus expérimentés d’entre vous savent qu’en hiver il faut ajouter de 1,5 à 2IL pour les photos de neiges, et faire juste le contraire pour les photos de chats noirs ou de taureaux, très sombres dans une arène, -1,5 IL.

Sinon? Neige grise et chat gris, ou taureau comme un Chartreux.


gray snow neige grise correction IL

 

 

 

 

 

 


 

Voici quelques indications de corrections en fonction de la carnation du sujet (à +/- 0,5 IL, mais faites vos essais et prenez des notes):

  • Teint pâle (Anglais ou Finlandais?): +1,5IL

correction IL

correction IL +1,5

  • Teint Europe du Sud: 0 IL

correction IL

correction IL + 0

  • Teint Métis clair: -0,5IL

correction IL

correction IL -0,5

  • Teint Afrique Centrale/Nord-américain: -1 IL

correction IL

correction IL -1,0

  • Enfin, une peau noire très foncée: -1,5IL

correction IL

correction IL -1,5

Où mesurer la lumière dans le visage?

Mesurer sur le front, la joue ensoleillée ou la gorge va influencer la mesure.Regardez dans ce portrait d’une mère et son fils:

correction IL

Essayez de décider où vous prendrez la lumière, afin de garantir une certaine consistance dans votre travail.

Conseil pour la mesure Spot

Mettez un visage sur chaque correction, et choisissez la zone de référence pour votre mesure Spot.

Dans mon cas, je mesure très souvent sur une joue (pas en plein soleil, mais pas à l’ombre non plus).

Ci-dessous une photo de mon fils qui illustre cette approche, j’ai mesuré sur la joue gauche du sujet et comme il a une carnation assez sombre, je n’ai pas corrigé la mesure:

portrait fils son portrait

correction IL +0 EF 50mm f/1,8 1/100 sec ISO-200 eos 40d

Comment faire pour corriger en mode M (Manuel)?

Mesurez la lumière sur le front ou la joue si le sujet est face à vous. Dans le cas d’un nu, hmm, essayez les fesses ou le gras de la cuisse, mais ça ne regarde que vous.

En fonction de la carnation du sujet, corrigez la mesure en plaçant l’aiguille/l’indicateur de la mesure sur la correction nécessaire, -0,5IL ou + 1,0 IL par exemple.

Et voilà, le tour est joué!

Un petit dernier pour la route?

Si vous ne savez pas vraiment où mesurer la lumière, où si c’est embarrassant (cf. la photo de nu avec votre voisine), il nous reste un dernier truc, le conseil de Papy Flashy:

Mesurer la lumière à l’intérieur de votre main (c’est + 0,5IL). Corriger le résultat donné par votre cellule en Mode M (Manuel) en amenant l’indicateur sur +0,5 IL.

Un tout dernier après le dernier?

Procurez vous un carton gris neutre 18 % (sur eBay, dans un magazine photo ou dans n’importe quel livre de photographie digne de ce nom). Mesurez la lumière sur ce support et c’est fait, même pas besoin de corriger Clignement d'œil

Voilà qui clôture ce long article.

Je reviendrai sur la mesure de la lumière dans le cas de paysage, ville, nature morte dans un autre article ainsi que sur une technique toute simple pour estimer la lumière sans aucune cellule (et tomber juste!)

A bientôt sur artphotoheritage!

Serge

À propos de artphotoheritage

Un photographe amateur intéressé par la technique, la composition de portrait, photo de paysage. Du conseil et du partage, pour le débutant et l'amateur.

Publié le 6 juin 2011, dans Composition, Portrait, Studio, Technique, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :