Archives du blog

La photo du jour: les objets qui nous entourent

J’ai décidé de m’intéresser à la photo des objets les plus habituels, que ce soit à la maison, dans la rue, au travail ou en voyage. Je commence une série sur ce thème, que je consoliderai dans un album plus tard.

Hier j’ai été attiré par la lumière qui tombait sur une de mes chaussures dans le hall d’entrée.

L’intention

Au niveau de la prévisualisation, je voulais sentir le coté épais du cuir, le coté vivant et un peu brillant de sa matière. Comme la chaussure était posée sur un carrelage assez banal, je ne voulais pas le sol trop net. La composition en diagonale visait à mettre en place une petite scénographie de la chaussure solitaire. Les lacets suivent une autre diagonale, volontairement non alignée sur les coins HD et BG.

J’aime le coté « Vintage » des vieux objets, je comptais sur un rendu vieillot (un peu jaune) de mon dernier achat en objectif, le Pentax Takumar 50mm f/1.4.

La technique

Très près du sujet, ouverture à 1.8 ou 2 (je n’ai pas les exifs, c’est un objectif M42 manuel…) je savais que la profondeur de champ serait minimale et que le bokeh serait sensible.

Mise au point sur le coup de pied, je ne tenais pas à avoir la pointe avant trop nette et le talon trop flou.

iso 400 (fait pas trop clair dans mon hall…), 1/50 sec. et f/2 plus ou moins.

Gros travail de post-production avec mon logiciel photo habituel: noir, contraste, courbes, retouche des reflets, grain, vignettage. J’ai cadré en carré car c’est ce que je voudrais installer comme format pour cette série.

Le résultat

J’aime bien! Je vais imprimer cette photo en A3+ et voir ce que ça donne en vrai. Je devrai sans doute modifier le vignettage. A voir…

chaussure still nature morte composition

A bientôt sur artphotoheritage, Serge

Photo du jour: un sacré comédien…

Avoir la collaboration de son modèle, c’est ce qui fait parfois LA différence entre une perte de temps et un énervement, ou une séance de photo agréable et réussie, avec une belle photo à la clé.

Objectif:

J’avais l’intention de faire un portrait d’un de mes fils, dans le couloir principal, avec un éclairage naturel. Je voulais associer la rusticité du cadre, des carreaux de ciments en arrière plan, avec une pose un peu triste, voire mélancolique d’un jeune enfant au visage pas très net après une bataille perdue contre le pot de Nutella.

Technique:

grand angle à 30mm, ISO-200 -> 1/15sec pour avoir un léger flou de mouvement, f/4.5 pour rendre l’arrière plan légèrement flou (pas de trop) grâce à la faible profondeur de champ.

Je savais déjà quel traitement noir et blanc j’allais faire, avec mon logiciel photo préféré (Lightroom): gros contraste, un peu de grain, vignettage afin de mettre le visage en évidence, fermer la photo et renforcer l’impact du portrait.

Pas de flash; léger re-cadrage pour amener le visage à un endroit fort de ma photo.

Résultat:

Je suis content du résultat, surtout quand j’entends mes amis me dire: « Qu’il a l’air triste ce p’tit gamin… » Parce que je sais que mon fils a pris la pose et a fait exactement ce que je lui avais demandé: « prend une tête triste. » 5 photos et c’était dans la boite 😉

portrait enfant triste sad child

A bientôt sur Artphotoheritage.

Serge