Archives de Catégorie: Non classé

Impossible a classer

Liège: un reportage photo

Mars 2014, un dimanche après midi, juste après le marché, Liège. Le quai de la Batte est quasi désert, juste un combi de la Police qui attend. Le restaurant chez Lequet est fermé. Pas de bol, j’avais envie d’un boulet ou deux. Lire la suite

Portrait au flash: excellent dossier dans Compétence Photo #22

Je suis en voyage d’affaire en Afrique du Sud cette semaine, attendez-vous à de moins longs articles 😉

J’ai lu un excellent dossier dans le numéro 22 de Compétence photo de Mai-Juin: portrait au flash

competence photo portrait flash

L’approche est intéressante car ils partent d’un scénario de base, un portrait avec une seule source de lumière, un flash de studio, et ils montent progressivement à 6 sources lumineuses pour toujours le même genre de portrait. Avec à chaque fois des exemples précis et un conseil ou deux bien senti.

Si vous avez déjà éprouvé le besoin d’un support de fond de studio, Compétence photo détaille la réalisation d’un support à faible coût (+/- 50€).

Bonne lecture et joyeux essais lors de votre prochaine séance de photo de portrait en studio.

A bientôt sur artphotoheritage, Serge

Composer avec des lignes et des courbes: changer de regard

Trouver un sujet intéressant à photographier relève parfois du casse-tête et de l’auto flagellation: « je veux faire une belle photo, je veux trouver LA photo à prendre! Maintenant ».

Oui Maître Lumos, oui…

Ce sentiment d’impuissance, de sécheresse (créative) se manifeste souvent, dans mon cas, en ville. Je me sens plus un photographe de portrait qu’un photographe de paysages urbains, de reportage sur les pavés.

Alors, comment provoquer la muse? Un conseil ou l’autre à partager? Lire la suite

Photo du jour: photographie d’un paysage de montagne

Après plusieurs portraits, j’aimerais parler de photo de paysage, et partager un conseil ou l’autre sur la composition, le traitement et la conversion d’une photo couleur en noir et blanc.

Objectif:

Je voulais capturer l’esprit de la montagne, càd saisir le coté majestueux, impressionnant du sujet (pas très coopératif, soleil dur, beaucoup de contraste…). J’avais pré-visualisé le traitement noir et blanc que je voulais: entre un virage sépia et un léger virage cyano bleuté. Beaucoup de nuances de gris et une netteté irréprochable. Comme j’aime beaucoup les nuages, je les voulais « claquant » avec du blanc dynamique, péchu.

Technique:

10h du matin, Juillet: j’aurais pu utiliser mon filtre densité neutre pour diminuer la luminosité du ciel d’un ou 2 diaphragme, mais je l’avais oublié…

Grand angle à 41mm, ISO-200 -> 1/800 sec. pour avoir le moins de bruit possible et éviter du flou, f/5 avec mise au point sur le pied de la montagne pour avoir tout ce que je voulais dans ma zone nette (profondeur de champ).

Traitement noir et blanc avec mon logiciel photo préféré (Lightroom): re-cadrage (déplacé le sommet à droite pour qu’il « tombe bien », laissé un peu d’herbe en bas pour aérer la photo), gros contraste, léger vignettage, très léger virage sépia et un tout petit peu de cyano. Travail sur les zones trop sombres ou lumineuses pour remettre du détail (dans les nuages et dans les massifs d’arbre).

Pas de flash 😉

Résultat:

J’aime bien le résultat même si ce n’est pas tout à fait ce que je souhaitais. J’aurais préféré plus de détails nets dans les arbres et le massif de montagne. J’essaierai une autre fois avec une optique comme le 17-40mm L de Canon.

Serge

photo artphotoheritage Mont Aiguille Chichilianne

Photo du jour: Je redoute les portraits de famille…

L’intention

Je voulais une photo entre le catalogue de La Redoute,un peu posée, construite et le portrait de famille, naturel. Avec un beau traitement noir et blanc et une composition en triangle devant un bel arrière plan un peu dramatique.

Technique

Au mois d’août, dans les Alpes, à 14:00 avec un soleil dur (en montagne), mais pas directement sur la tête, car pas au zénith.

ISO-200, zoom grand angle 18-55 à 18mm, f/3.5, mise au point sur le fils en bas à droite. Mesure de la lumière spot sur les rayures bleues de son sweater. Je savais que je convertirais ma photo avec mon logiciel photo préféré.

Re-cadrage et conversion noir et blanc en Lightroom, un peu de vignettage, netteté. Niveaux et Dodge and burning en CS5.

Résultat

Je n’ai pas eu à demander la pose aux garçons, mes 3 fils, ils se sont placés naturellement au bon endroit, la photo est rentrée dans l’appareil sous mes yeux 😉

Le conseil du jour: laisser faire les choses, parfois un « truc » se passe.

portrait fils noir et blanc son

Résumé de la semaine: voir, lire, oublier…

Quels sont les commentaires, le blog amateur à ne pas manquer, les posts sur Youtube, ou le conseil original sur lesquels je suis tombé cette semaine?

Du frais, du millésimé…

Mais toujours une certaine valeur pour vous,  débutant, ou photographe amateur confirmé.

Lire la suite

Joe McNally a encore frappé…

Si vous ne connaissez pas le photographe américain Joe McNally, vous avez raté plusieurs choses:

– un très grand photographe de la photo « hors norme », regardez ces travaux pour, entre autre, le National Geographic depuis 1987, mais aussi  Sports Illustrated, Life…

– un pédagogue efficace, toujours prêt à partager son expérience, à offrir un conseil au débutant ou à l’expert, à travers ses livres et son blog photo, des dvd’s.

– un sacré bonhomme qui n’a pas sa langue en poche et qui a un sens de l’humour très prononcé.

Joe vient de rafraîchir sa page relative à un dvd sur « The language of light« . Excellent travail, à visiter, et pourquoi pas, à acheter.

Parmi ses livres, je recommande tout particulièrement « Le moment du déclic » ou, en anglais seulement « The hot shoe diaries » qui explique comment tirer le plus grand profit de son flash externe.

Joe Mcnally le moment du déclic

Le site officiel de Joe McNally

Serge

Analyse d’une photo célèbre: « La mère migrante » de Dorothea Lange

Essayons de comprendre ce qui fait qu’une photo, plutôt qu’une autre, attire le regard dès les premiers instants, et reste en mémoire pour toujours. Pourquoi une photo de Dorothea Lange, plutôt qu’une autre de la même époque, sur le même sujet, ne vous quittera jamais…

C’est ce que je vais essayer de couvrir dans ce premier article d’une série sur les photos célèbres avec quelques explications sur les circonstances, l’environnement, la technique, l’histoire du sujet et l’impact que la photo a pu avoir sur le photographe et son modèle, pas toujours volontaire…

la mère migrante Dorothea Lange

La mère migrante de Dorothea Lange

Lire la suite