Archives de Catégorie: Composition

Mesurer la lumière pour un portrait réussi

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un portrait réussi? Pas facile de répondre…

Est-ce une photo le plus proche possible de la réalité (il faut vraiment montrer toutes ces rides?)

Ou bien est-ce une photo qui est « belle »? Si oui, ce serait très personnel.

Ou alors, serait-ce une photo qui, lorsqu’elle est affichée ou imprimée sur le médium choisi me donne l’impression de se rapprocher fidèlement de ce que j’avais imaginé, pré-visualisé?

C’est ce que nous allons voir dans cet article, avec une attention particulière sur le portrait. Lire la suite

Publicités

La photo du jour: comment (ne pas!) transformer du noir ou du blanc en gris?

La difficulté quand on veut photographier des sujets très sombres, ou très clair, c’est de ne pas se « faire avoir » par la cellule de son appareil photo qui mesure la lumière en considérant la zone de lumière dont elle tient compte comme un gris neutre à 21%.

Hmm, ça nous aide tout de suite beaucoup ;-(

Pour vous donner une idée, ce gris neutre, c’est ça:

charte gris neutre zone system Ansel Adams

En photo couleur, l’équivalent en luminosité de ce gris serait la paume de la main ou bien la joue d’un visage à l’ombre, voire le goitre de votre belle-mère. Mais en quoi cela peut-il nous aider à faire une  meilleure photo?

Lire la suite

Composer avec des lignes et des courbes: changer de regard

Trouver un sujet intéressant à photographier relève parfois du casse-tête et de l’auto flagellation: « je veux faire une belle photo, je veux trouver LA photo à prendre! Maintenant ».

Oui Maître Lumos, oui…

Ce sentiment d’impuissance, de sécheresse (créative) se manifeste souvent, dans mon cas, en ville. Je me sens plus un photographe de portrait qu’un photographe de paysages urbains, de reportage sur les pavés.

Alors, comment provoquer la muse? Un conseil ou l’autre à partager? Lire la suite

Photo du jour: le portrait d’un punk

La photo de ses enfants est toujours délicate, souvent amusante, parfois interpellante… Peut-on montrer un coté moins beau, une image moins propre de son fils? Est-il concevable d’oublier la fonction « souvenir » (c’est un peu contradictoire, je sais) et se concentrer uniquement sur « la photo », c’est à dire, une création esthétique pure avec ses conséquences sur le rendu de la réalité, la beauté d’un enfant, le juste regard?

C’est ce que je vous propose aujourd’hui avec cette photo du jour.

Un de mes fils voulait la boule à zéro avant de se rendre à un camp scout en Juillet. Je lui ai proposé une coupe iroquois et quelques photos avant le désert capillaire. Il a accepté! Il y a un Dieu pour les photographes. Lire la suite

Une photo réussie c’est quoi?

Un sujet, une composition, un traitement en Lightroom ou Photoshop, un gros coup de bol?

Je me demande régulièrement ce qui fait une bonne photo, à partir de quand elle existe. J’ai eu quelques fois l’expérience, agréable, de découvrir qu’une photo (en Raw) me semblait fade, ou inintéressante, puis, après quelques essais en Lightroom, re-cadrage, presets, quelques manettes, boum! LA photo apparaissait devant moi!

Cela peut paraître un peu théorique comme interrogation, mais… avec la facilité de l’ère digitale, la prolixité des photographes en 2011 (nous avons tous, très vite, plusieurs milliers de photos au compteur, après quelques mois), les scripts, les presets dans votre logiciel photo préféré, où les capacités de retoucher ou corriger les taches et les éléments intrus, la question de la substance même de la photo revient très souvent. Voyons de quoi il retourne. Lire la suite

Photo du jour: photographie d’un paysage de montagne

Après plusieurs portraits, j’aimerais parler de photo de paysage, et partager un conseil ou l’autre sur la composition, le traitement et la conversion d’une photo couleur en noir et blanc.

Objectif:

Je voulais capturer l’esprit de la montagne, càd saisir le coté majestueux, impressionnant du sujet (pas très coopératif, soleil dur, beaucoup de contraste…). J’avais pré-visualisé le traitement noir et blanc que je voulais: entre un virage sépia et un léger virage cyano bleuté. Beaucoup de nuances de gris et une netteté irréprochable. Comme j’aime beaucoup les nuages, je les voulais « claquant » avec du blanc dynamique, péchu.

Technique:

10h du matin, Juillet: j’aurais pu utiliser mon filtre densité neutre pour diminuer la luminosité du ciel d’un ou 2 diaphragme, mais je l’avais oublié…

Grand angle à 41mm, ISO-200 -> 1/800 sec. pour avoir le moins de bruit possible et éviter du flou, f/5 avec mise au point sur le pied de la montagne pour avoir tout ce que je voulais dans ma zone nette (profondeur de champ).

Traitement noir et blanc avec mon logiciel photo préféré (Lightroom): re-cadrage (déplacé le sommet à droite pour qu’il « tombe bien », laissé un peu d’herbe en bas pour aérer la photo), gros contraste, léger vignettage, très léger virage sépia et un tout petit peu de cyano. Travail sur les zones trop sombres ou lumineuses pour remettre du détail (dans les nuages et dans les massifs d’arbre).

Pas de flash 😉

Résultat:

J’aime bien le résultat même si ce n’est pas tout à fait ce que je souhaitais. J’aurais préféré plus de détails nets dans les arbres et le massif de montagne. J’essaierai une autre fois avec une optique comme le 17-40mm L de Canon.

Serge

photo artphotoheritage Mont Aiguille Chichilianne

Photo du jour: Je redoute les portraits de famille…

L’intention

Je voulais une photo entre le catalogue de La Redoute,un peu posée, construite et le portrait de famille, naturel. Avec un beau traitement noir et blanc et une composition en triangle devant un bel arrière plan un peu dramatique.

Technique

Au mois d’août, dans les Alpes, à 14:00 avec un soleil dur (en montagne), mais pas directement sur la tête, car pas au zénith.

ISO-200, zoom grand angle 18-55 à 18mm, f/3.5, mise au point sur le fils en bas à droite. Mesure de la lumière spot sur les rayures bleues de son sweater. Je savais que je convertirais ma photo avec mon logiciel photo préféré.

Re-cadrage et conversion noir et blanc en Lightroom, un peu de vignettage, netteté. Niveaux et Dodge and burning en CS5.

Résultat

Je n’ai pas eu à demander la pose aux garçons, mes 3 fils, ils se sont placés naturellement au bon endroit, la photo est rentrée dans l’appareil sous mes yeux 😉

Le conseil du jour: laisser faire les choses, parfois un « truc » se passe.

portrait fils noir et blanc son

Résumé de la semaine: voir, lire, oublier…

Quels sont les commentaires, le blog amateur à ne pas manquer, les posts sur Youtube, ou le conseil original sur lesquels je suis tombé cette semaine?

Du frais, du millésimé…

Mais toujours une certaine valeur pour vous,  débutant, ou photographe amateur confirmé.

Lire la suite

Photo du jour: un sacré comédien…

Avoir la collaboration de son modèle, c’est ce qui fait parfois LA différence entre une perte de temps et un énervement, ou une séance de photo agréable et réussie, avec une belle photo à la clé.

Objectif:

J’avais l’intention de faire un portrait d’un de mes fils, dans le couloir principal, avec un éclairage naturel. Je voulais associer la rusticité du cadre, des carreaux de ciments en arrière plan, avec une pose un peu triste, voire mélancolique d’un jeune enfant au visage pas très net après une bataille perdue contre le pot de Nutella.

Technique:

grand angle à 30mm, ISO-200 -> 1/15sec pour avoir un léger flou de mouvement, f/4.5 pour rendre l’arrière plan légèrement flou (pas de trop) grâce à la faible profondeur de champ.

Je savais déjà quel traitement noir et blanc j’allais faire, avec mon logiciel photo préféré (Lightroom): gros contraste, un peu de grain, vignettage afin de mettre le visage en évidence, fermer la photo et renforcer l’impact du portrait.

Pas de flash; léger re-cadrage pour amener le visage à un endroit fort de ma photo.

Résultat:

Je suis content du résultat, surtout quand j’entends mes amis me dire: « Qu’il a l’air triste ce p’tit gamin… » Parce que je sais que mon fils a pris la pose et a fait exactement ce que je lui avais demandé: « prend une tête triste. » 5 photos et c’était dans la boite 😉

portrait enfant triste sad child

A bientôt sur Artphotoheritage.

Serge

Photo du jour: un évier en hiver

Parfois il faut prendre des risques pour prendre la photo qu’on a prévisualisée…

Dans ce cas précis, j’avais imaginé le jeu de la lumière sur l’inox de l’évier, les effets du temps, la saleté et les formes géomètriques que je trouvais intéressantes. Mon objectif était donc de faire quelque chose de bien d’un endroit/objet banal, un évier.

J’ai pris le risque de passer pour une andouille en montant sur le lave-vaisselle et en me pliant en deux, mon canon eos 40D et le 50mm f/1.8 vissé sur mon oeil. Le conseil du jour: ignorer le regard en biais de votre famille/vos amis et foncez!

La lumière était belle, j’ai pris entre 5 et 10 clichés.

Voici le résultat après traitement dans mon logiciel photo préféré, Lightroom et un peu de retouche en Photoshop CS5 (recadrage léger et ombres et lumières).

composition robinet water tap canon eos 40d