Analyse d’une photo célèbre: « La mère migrante » de Dorothea Lange

Essayons de comprendre ce qui fait qu’une photo, plutôt qu’une autre, attire le regard dès les premiers instants, et reste en mémoire pour toujours. Pourquoi une photo de Dorothea Lange, plutôt qu’une autre de la même époque, sur le même sujet, ne vous quittera jamais…

C’est ce que je vais essayer de couvrir dans ce premier article d’une série sur les photos célèbres avec quelques explications sur les circonstances, l’environnement, la technique, l’histoire du sujet et l’impact que la photo a pu avoir sur le photographe et son modèle, pas toujours volontaire…

la mère migrante Dorothea Lange

La mère migrante de Dorothea Lange

Copyright et mentions légales

Les Documents relatifs au négatif original sont gardés par la Library of Congress aux Etats-Unis.

Nom original de la photo: « Destitute pea pickers in California. Mother of seven children. Age thirty-two. Nipomo, California »

Traduction: ramasseurs de petits pois indépendants en Californie. Mère de sept enfants. Age:trente-deux ans. Nipomo, Californie.

Histoire, contexte

Mars 1936. La famille Thompson, composée de 7 enfants, de Florence Thompson (32 ans) et de son second mari, Jim Hill quitte la Imperial Valley sur la US Highway 1010 après avoir récolté des betteraves pour gagner un peu d’argent. Ils tentent de survivre pendant la Grande Dépression qui suit le krach de 1929. La famille espèrent trouver du travail aux alentours de Watsonville mais leur voiture tombe en panne. Ils  sont contraints de s’arrêter dans un camp de cueilleurs de petits pois à Nipomo Mesa afin que le mari puisse procéder aux réparations en ville.

Dorothea Lange Migrant Mother

Le camp où s'installe la famille

Pendant que Jim Hill retire le radiateur de la voiture avec deux enfants, Florence Thompson installe un camp provisoire. C’est alors que la photographe Dorothea Lange, qui travaille à l’époque pour la FSA, s’arrête auprès d’eux et prend une série de 6 photos en l’espace de dix minutes. Sans demander le nom de cette mère migrante et ses trois enfants.

Dorothea Lange migrant mother

Les 5 premiers clichés de Dorothea Lange | Migrant Mother

Qu’était la FSA?

La Farm Security Administration, FSA a été créée en 1935 (sous le nom de Resettlement Administration, RA) afin de combattre la pauvreté des zones rurales pendant la grande dépression qui suivit le krach de 1929.

La FSA voulait renforcer la réhabilitation rurale en rachetant des terres pour les redynamiser avec des groupes de fermiers pauvres, pour les aider à mieux gérer leurs exploitations. C’était une tentative de collectivisme qui fut un échec.

En parallèle à ce programme, la FSA lança un programme photographique qui visait à documenter la difficulté des fermiers afin que le reste du pays puisse mieux les aider, mais aussi dans une finalité de documenter cette crise du milieu rural.

Quelques grands noms de la photographie américaine se révélèrent grâce à leur collaboration avec la FSA:

Russel Lee, Walker Evans, Dorothea Lange, Arthur Rothstein.

L’histoire de Florence Thompson

Florence Thompson est restée la « mère migrante »,  inconnue pendant plus de 40 ans.

En 1978, un reporter la retrouva dans un village de caravanes. Le journal publia alors une de ses lettres dans laquelle elle se plaignait de promesses non tenues, comme de ne pas publier la photo, d’en envoyer un tirage…

Florence Thompson regrettait aussi le sentiment de honte par rapport à sa pauvreté que cette photo avait généré. Ses enfants dirent d’elle qu’elle était toujours restée digne, malgré le manque de moyen et que cette photo la dérangeait pour cette raison.
Florence Thompson ne reçut jamais aucune compensation. La photo appartenant à la FSA, Dorothea Lange ne perçut pas de royalties directes. Mais sa réputation de photographe était établie.

L’histoire des photos originales

La photo originale la plus célèbre des 6 a été retouchée afin de gommer le pouce de Florence Thompson, dans le bas à droite.

Dorothea lange migran mother

Photo originale non retouchée

Bill Hendrie retrouva à la fin des années 60 dans un dépotoir à San José, Californie les photos originales avec une trentaine d’autres tirages d’époque non retouchés. Les 32 tirages furent vendus en octobre 2005 pour la somme de $296.000!

Un autre tirage signé par Dorothea Lange s’est vendu en 1998 $244,500 chez Sotheby’s à New York.

Fin de l’histoire: tout est bien qui finit bien…

Florence Thompson fut hospitalisée pour des problèmes de santé à la fin de sa vie, en 1983. La famille dut faire appel à de l’aide extérieure pour payer les soins. Ils collectèrent $25,000 en donations!

Le sujet principal de “la mere migrante” est morte le 16 Septembre 1983 des suites d’un cancer et de problèmes cardiaques. Elle avait 81 ans.

Dorothea Lange

Dorothea Lange a travaillé pour la FSA de 1935 to 1939. Son travail sur les travailleurs migrants, les ceuilleurs, les familles forcées de se déplacer pour trouver du travail pour survivre permit d’attirer l’attention du reste du monde sur la pauvreté du milieu rural pendant la grande dépression. Comme elles étaient la propriété de la FSA, ses photos de cette période furent envoyées pour rien aux journaux locaux…

Après, elle fit entre autres des reportages sur les camps de déplacés Japonais aux Etats-Unis, après l’attaque de Pearl Harbor, et fut invitée par Ansell Adams en 1945 à venir donner cours à la California School of Fine Arts.

Quelques reportages pour des grands magazines, jusqu’à sa mort en 1965 à 70 ans.

Plusieurs livres sur la FSA et Dorothea Lange sont disponibles, dont un chouette petit livre pas chez Phaidon édition.

Sources: Library of Congress, Wikipedia.

À propos de artphotoheritage

Un photographe amateur intéressé par la technique, la composition de portrait, photo de paysage. Du conseil et du partage, pour le débutant et l'amateur.

Publié le 21 mai 2011, dans Histoire, Non classé, Résumé, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 13 Commentaires.

  1. Bonsoir Serge,
    merci pour cet article concernant cette photo mythique. Je connaissais la photo et une partie de l’histoire mais pas tous les détails.

    Frédéric

  2. Merci Frederic, content de voir que cet article t’a apporté un peu d’information sur la photo de Dorothea Lange. N’hésite pas à proposer d’autres photos si ça te dit!
    Serge

  3. Kleczewski

    Bonjour,
    J’ai pris cette formidable photographie de Dorothéa Lange pour mon histoire des arts je suis tombée amoureuse de cette photo. Je voudrai vous demander si vous savez ou a été prise cette photo, ou tombent-ils en panne ?

    Marie

  4. merci pour ces informations ,je vais mettre cette oeuvre dans mon programme d’histoire des arts au collège pour le brevet .

  5. bonjour ,je dois faire un exposé sur la photographie « les immigrants de Dorothea LANGE 1936 pourrriez vous m’aider ?merci catherine

  6. Merci pour ce lien, et désolé pour le retard dans ma réponse… J’ai découvert l’application Pearltrees que je ne connaissais pas et votre intérêt aussi pour le TDA-H, qui m’intéresse/concerne aussi. Petit monde😉

  1. Pingback: Résumé de la semaine: voir, lire, oublier… « ArtPhotoHeritage

  2. Pingback: Photojournalisme : Dorothea Lange, Migrant Mother | Histoire des arts

  3. Pingback: faurelili | Pearltrees

  4. Pingback: Photojournalisme (1) : Dorothea Lange, une représentation des crises des années 1930 aux Etats-Unis | Histoire des arts

  5. Pingback: Analyse d’une photo célèbre: "Tempête de sable, comté de Cimarron" d’Arthur Rothstein | ArtPhotoHeritage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :