Les 10 erreurs à ne pas faire, hmm, ou refaire…

photo facebook
Pense-bête

Noux répétons trop souvent les mêmes gestes, souvent heureux, quelques fois malheureux. J’ai rassemblé dans ce post les oublis, les bétises et grosses distractions qui nous amusent, après, mais nous embêtent lorsqu’on les vit.Alors, quelles sont ces grosses boulettes?

  1. Mélanger sous et sur-exposition… Au fait, c’est +1 IL ou -1IL quand je surexpose?
  2. Oublier de retirer la compensation d’exposition.
  3. Rester en ISO 1600 ou 3200 et se demander toute la journée pourquoi l’avertisseur d’exposition s’obstine à clignoter.
  4. Ne pas comprendre avant le crash disque que la sauvegarde du catalogue de Lightroom ne sauvegarde que le catalogue, pas les photos…
  5. Oublier de vider la carte mémoire et ne pas retrouver la deuxième carte (que vous n’avez pas encore achetée, un autre oubli).
  6. Ne pas vérifier l’état des batteries du flash (et le boîtier?) le matin du second mariage de sa mère. Et votre nouveau beau-père qui n’a pas le sens de l’humour…
  7. Enregistrer à l’aéroport son boitier et ses plus belles optiques en soute parce que  » c’est quand même plus facile comme çà » et…
  8. … ne pas prendre d’assurance voyage qui couvre le dit matériel photo.
  9. Pester sur le manque de netteté de ses photos,  l’auto-focus défaillant de ses objectifs avant de lire un article de Joe McNally sur la prise en main du boitier.
  10. Ne pas comprendre pourquoi l’optique avec laquelle on fait x milliers de photos ne réagit plus. Avant de voir qu’on l’a mal montée sur le boîtier. Il manquait juste un petit « clic ».
  • Hors Concours: Ne pas avoir son matériel avec soi et rater le cliché du siècle.
  • Hors Concours 2: Ecraser tous les calques d’une photo après avoir travaillé deux heures et n’avoir gardé aucune sauvegarde intermédiaire de ce magnifique fichier psd de 50MB. Et sauvegardez en 8 bits et en jpg réduit, soit 480ko…

Je me rends compte que le mot oubli revient souvent. Y aurait-il un besoin réel de suivre un processus/rituel lors de la prise de vue (ainsi qu’en amont en en aval de celle-ci). Ce sera le sujet d’un autre post mais d’ici là, quelles sont vos grosses bétises récentes (en matière de photographie).

Serge

À propos de artphotoheritage

Un photographe amateur intéressé par la technique, la composition de portrait, photo de paysage. Du conseil et du partage, pour le débutant et l'amateur.

Publié le 1 avril 2011, dans Liste, Technique, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Très bonne liste, on sent qu’il y a un certain vécu😉

    Ca ne serait plus un top 10, mais je pense qu’on pourrait ajouter à la liste :
    – mettre tous ses oeufs dans le même panier ou plutôt mettre toutes les photos sur une même carte, en cas de perte ou de crash de la carte tout est perdu; c’est pour ça que personnellement je préfère 2 cartes de 2 Go plutôt que 1 de 4Go.
    – ne pas savoir effacer des photos ratées. Faire des photos et déclencher c’est bien, mais il faut aussi avoir le courage, la force de faire le tri et de supprimer les photos sans intérêt, ratées, …

    Pour certains oublis relatifs aux paramètres la meilleure solution est probablement d’avoir une routine/procédure qu’on effectue tous les soirs / à la fin d’une session : télécharger les photos (et vérifier qu’elles sont bien copiées), backuper les images, effacer la/les cartes mémoire, réinitialiser les paramètres de l’appareil (iso, compensation d’expo, …), charger les batteries, nettoyer le matériel afin d’être prêt.
    C’est plutôt contraignant, mais c’est probablement le meilleur moyen d’éviter certaines bêtes erreurs …
    Je le dis, je le sais, mais s’y tenir n’est pas chose facile ….

    • Merci Frederic. En effet, le vécu est certain… Tes commentaires sur la sécurité offerte par un jeu double de carte mémoire et la difficulté de jeter, enfin, d’effacer les photos ratées sotn très pertinents. A partir de quand un cliché est-il à éliminer? quid des photos de famille? Tout garder pour l’histoire, même les flous, les mal cadrées, mal exposées? Pas facile… En photo « d’art », c’est parfois plus facile, mais combien de photos couleurs en apparence ratée n’ont-elles pas donné des conversions N&B très intéressantes?
      J’aime bien ta recommandation quant à l’usage d’une routine. Une petite liste, à toujours avoir sur soi (un carnet Moleskine) et à ne pas oublier😉
      Merci et à bientôt sur ArtPhotoHeritage!

      Serge

      • Bonne question concernant les photos ratées. Je ne pense pas qu’il y aie une règle fixe qui définisse une photo ratée (quoi que … quand tout est flou (bougé + mise au point), totalement sous ou sur exposé je pense qu’on peut dire que c’est raté😉, les critères changent probablement suivant le type de photo que l’on fait, son vécu et surtout l’expérience.
        Avec l’expérience on devient beaucoup critique et quand je revois certaines anciennes photos je me demande parfois pourquoi je ne les ai pas supprimé directement …

  2. Concernant le point 9 sur la prise en main du boitier, il est possible de voir l’explication (en anglais) en vidéo sur Youtube :
    http://www.youtube.com/user/joemcnallyphoto#p/u/28/EDsx3-FWfwk

    • Excellent lien Frederic! Joe McNally a tellement de bons conseils à partager, ce qu’il fait d’ailleurs très généreusement. A suivre dans un post futur sur les livres intéressants, dont « Le moment du déclic » et « The hot-shoe diary », tous les deux de Joe McNally.

      Serge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :